Archives départementales de Saône-et-Loire

Accueil > La famille Déléage > Des lettres, une histoire, des regards

La famille Déléage

Des lettres, une histoire, des regards

Lettres choisies comme source d'inspiration, de connaissance, d'émotions

A la veille de la première guerre mondiale, la famille Déléage réside à Bourges dans le Cher. Jean est inspecteur de l’école primaire et son épouse, Louise, également institutrice de formation, s’occupe du foyer et de leurs deux fils, André et Maurice. A la belle saison, les Déléage retrouvent la campagne bourguignonne dans la maison familiale de Mazilly, un petit hameau de Saint-André-le-Désert près de Cluny et Mâcon, où réside le père de Louise, Philibert Bernard.

Lorsque la guerre éclate en août 1914, Jean Déléage, alors âgé de 38 ans, est mobilisé. Après plus de trois mois passés à Bourges, au dépôt militaire du 62ème Régiment Territorial d'infanterie, il rejoint Gray, étape qui le mènera sur le front et aux tranchées.

Pour les Déléage comme pour toutes les familles françaises, commence alors le temps de la séparation et de l’écriture.

S'inscrivent alors sur le papier, les nouvelles, événements petits et grands, les sentiments, les réflexions que la situation fait naître...

 Dans un contexte "extraordinaire" 

Ces lettres vous emportent dans un contexte « extra-ordinaire », celui de la guerre, mais aussi dans une intimité familiale, en un temps où les relations entre individus étaient tout autres.

A partir de quelques lettres, vous pourrez :  

zoomer sur des situations, des thématiques ;

découvrir des prolongements artistiques qu’elles ont inspirés : dessins, lectures, musique, peinture...

les éclairer par des études ou des documents.

Le front (fond)

Le front

De l'été 1915 à l'hiver 1918, Jean connaîtra l'épreuve du feu dans les tranchées d'Artois puis celles des Flandres, de la Somme et d'Alsace.


Fond

Génération 14-18 : à l'épreuve de la guerre

"Nous sommes une génération de fous"



Espace personnel